La lutte contre les taupins

Déplacement des larves

Une larve de taupin se déplace verticalement et descend à 40 cm de profondeur en cas de sécheresse ou de gel.

Développement des larves

Les larves se développent en moyenne en 4 ans, en fonction du climat. L’adulte émerge la 5ème année.

Fécondité des adultes

Une femelle pond environ 150 œufs pendant l’année.

La lutte contre les taupins

Les dommages causés par les insectes du sol ont augmenté ces dernières années. Les dégâts les plus importants sont causés par les taupins (Agriotes spp.). La recrudescence des taupins est liée à la disparition de nombreuses solutions dans différentes cultures (pommes de terre, maïs, légumes…). Les moyens de réguler les taupins dans la rotation diminuent. Il est donc important de les réguler dans les cultures où c’est encore possible.  

Les taupins en pommes de terre

Les dégâts de taupins en pommes de terre sont en recrudescence ces dernières années. Ils sont dus à des larves de coléoptères de 3 espèces : Agriotes lineatus, Agriotes obscurus en Agriotes sputator, appartenant à la famille des Elateridae.

Cycle de développement:

Le coléoptère adulte dépose ses œufs en mai-juin dans des cultures ou couverts végétaux offrant un sol suffisamment humide (céréales, prairies, pommes de terre…). Débute alors un cycle de vie de 5 ans. Durant les 4 premières années, les larves vont passer par 6 à 10 stades larvaires successifs, devenant de plus en plus grandes. La gravité des dégâts est liée à l’âge et la taille des larves. Au cours de sa première année, la larve de taupin ne provoque que peu de dégâts sur les cultures. A partir du printemps de la deuxième année et grâce au réchauffement du sol, les dégâts deviennent plus importants, et s’accroissent jusqu’à l’année 4. Au cours de la 5ème année, le dernier stade larvaire se transforme en adulte. Durant son cycle de développement, la larve de taupins rencontre différentes cultures de la rotation, offrant des opportunités de croissance variables.

Dans une parcelle, plusieurs cycles peuvent se chevaucher et les larves de taupins à différents stades sont visibles.

Les principaux risques en pommes de terre.

Le principal facteur de risque en pomme de terre est la mise en culture 1 à 3 ans après un labour de prairie, ou encore la présence de prairie ou de jachère dans la rotation. Grâce aux conditions d’humidité et de nourriture propices, la ponte et le développement larvaire sont accrus dans ces situations. Le risque le plus important se situe en deuxième année. Lors de la première année après le labour, les végétaux enfouis suffisent au nourrissage des taupins et limitent les dégâts à la culture. Dès lors, le labour de prairie est plutôt conseillé en fin d’été qu’au printemps et l’implantation de pommes de terre est déconseillée les deux premières années.

Les moyens de lutte phytopharmaceutiques actuels permettent de protéger la culture pendant la première partie de la saison contre les morsures des racines et les dégâts au tubercule-mère et aux tubercules-fils en début de développement. Cependant, la rémanence des solutions n’est pas suffisante pour éviter des attaques tardives de taupins, en cas de retour de conditions climatiques favorables. Le risque de refus de l’industrie est dans ce cas non-négligeable.

Les moyens de lutte

La lutte contre le taupin doit se réaliser durant toute la rotation, en profitant des cultures pour lesquelles des moyens de lutte sont agréés (pommes de terre, maïs, céréales…). Une évaluation par piégeage permet d’estimer le degré d’infestation d’une parcelle et de décider de la nécessité d’une intervention.

En pommes de terre, la lutte repose sur l’application préventive d’insecticide dans la raie de plantation.

Syngenta propose deux solutions pour lutter contre les taupins en pommes de terre :

  • Force Evo : nouveau micro-granulé récemment autorisé
  • Nemathorin : granulé contre les taupins et les nématodes

Tout savoir sur Force Evo

Découvrez notre nouvelle solution micro-granulée contre les taupins

Tout savoir sur Nemathorin

Notre solution complète contre les nématodes et les taupins