La lutte contre les doryphores

Pertes de rendement

Les attaques sévères de doryphores peuvent détruire complètement le feuillage et provoquer des pertes jusqu’à 10T/ha si aucune mesure n’est prise.  

Cycle de vie

Le cycle de vie du doryphore dure environ 6 à 8 semaines. 

Fécondité des adultes

Une femelle pond 600 à 900 œufs pendant le cycle de reproduction.

Oeufs

Les œufs sont ovales, jaune à orange et pondus en groupes de 10-20 à la face inférieure des feuilles.

 

Larves

Les larves sont de couleur rouge brique avec une tête et des pattes noires, puis deviennent orange et développent deux rangées de points noirs sur les côtés de leur corps lorsqu'elles approchent de la maturité. 

Adultes

Le doryphore adulte est jaune orangé avec 10 bandes noires sur toute la longueur de ses ailes (5 bandes noires sur chaque aile). 

 

Cycle de développement

Après un hivernage à 40 cm de profondeur, le doryphore sort à partir du mois d’avril de façon échelonnée, résultant en la présence de différents stades dans les parcelles au cours de la saison. Les larves se nourrices de plantes appétantes, comme la pomme de terre, et subissent 3 mutations en peu de temps. A l’âge adulte, à partir du mois de mai et jusqu’au mois d’aout, les pontes débutent. Les nouveaux adultes, formés en 3 à 5 semaines, apparaissent en juillet-août. Certains se reproduisent (nouvelle génération), d’autres rentrent en diapause (pour passer l'hiver sous terre).

Moyens de lutte

La lutte contre ce ravageur est souvent inévitable. La défoliation provoquée peut être impressionnante. Le seuil de traitement généralement conseillé est : à partir de 2 foyers / 10 ares. Un foyer correspond à 1 ou 2 plantes avec plus de 20 larves par plante. Intervenir au stade « grain de blé » des larves : à ce stade, la majorité des éclosions a eu lieu et les larves sont moins mobiles. Plus tard, à partir de 5mm, les larves sont moins sensibles. Un deuxième traitement peut être nécessaire pour des générations très étalées, en cas de populations très importante et d'efficacité limitée du premier traitement ou sur une autre génération.

Quelques mesures prophylactiques sont aussi envisageables :

  • Rotation de plus de 4 ans
  • Élimination des repousses et des tas de déchets
  • Plantation plus précoce pour avoir un feuillage plus âgé et moins appétant au moment des attaques