Quelques points d’attention lors du désherbage du maïs

Nos produits
maisproef

Chaque année est différente et cette année 2023 n’échappe pas à la règle : les conditions météorologiques compliquent beaucoup les choses. Après un mois de mars pluvieux et un mois d'avril presque aussi mauvais, nous sommes toujours confrontés à des conditions météorologiques changeantes et la campagne de semis est plus que laborieuse.  

Dans le cadre du désherbage du maïs, différents moments pour effectuer le désherbage sont envisageables. La plupart des traitements sont effectués en post-levée, mais un traitement en pré-levée est également une option, notamment dans les conditions humides actuelles. Cette année, plus de traitements prélevés ont été réalisés.

En pré-levée : Sur les parcelles présentant une forte pression en graminées, ainsi que pour le contrôle général des mauvaises herbes, un traitement en pré-levée avec un herbicide racinaire est une première option. Il est préférable de le faire le jour du semis, mais cette année, au vu des conditions pluvieuses, une plus grande marge de manœuvre est nécessaire et un traitement les jours suivant le semis est acceptable. Les herbicides racinaires nécessitent de l'humidité pour former un bon film herbicide.

En post-levée : Dans les programmes contenant de la terbuthylazine (TBA), un traitement post-levé plus tardif est possible, en tenant compte des restrictions règlementaires liées à la TBA. Cependant, dans un programme sans TBA, un traitement post-levé précoce est recommandé. Ce type de traitement plus précoce permet d’éviter les pertes rendement liées à la compétition avec les adventices ! En outre, vous pouvez toujours effectuer une correction en fin de post-levée contre les dicotylédones difficiles si nécessaire. Un programme standard est généralement composé d'une tricétone + un herbicide racinaire + une sulfonylurée (nicosulfuron ou foramsulfuron) + un anti-dicotylées. Les doses sont ajustées en fonction du moment et de la pression des adventices.

Avec ce printemps pluvieux, le risque de pression accrue de certaines adventices comme la camomille est élevé. Cette pression élevée est d’ailleurs déjà observable dans de nombreuses parcelles. Pour une correction en fin de post-levée, Peak est le produit idéal pour lutter contre la camomille.

Sur les parcelles présentant un problème de souchet comestible, un double traitement post-levée est recommandé. Un traitement en début de post-levée avec un programme standard comprenant de la mésotrione 0,75 l + Onyx 0,75 l + un herbicide racinaire + une sulfonylurée + un produit spécifique contre les dicotylédones, et une pulvérisation avec un « pendillard » avec de la mésotrione 0,75 l + Onyx 0,75 l + de l'huile est recommandée.

Nous observons de plus en plus de daturas dans nos campagnes. Avec un programme standard, nous éliminons facilement les daturas présentes, et avec une dose suffisante d'un herbicide racinaire, nous assurons une bonne persistance contre les daturas en germination. Si des plantes apparaissent après le traitement de post-levée, une intervention avec Peak + un agent émulsifiant est recommandée. Le problème principal réside généralement dans les levées tardives de daturas pendant la période estivale. Une élimination et destruction manuelle est nécessaire (port de gants nécessaire).

Pour plus d'informations, veuillez consulter le lien suivant.