Peak : Efficace, sûr et simple sur dicotylées difficiles

Nos produits
Peak Mais

La surface en maïs risque de battre des records en 2024 en Belgique. Les raisons de cette situation sont évidemment liées aux précipitations incessantes ayant rendu impossibles certains semis de froment, sans compter les parcelles de céréales qui devront être détruites par manque de peuplement. Le maïs fera donc office de variable d’ajustement.

Le maïs, comme toute culture de printemps, est sensible à la structure du sol et implanter la culture dans des parcelles abîmées lors des récoltes d’automne demande un travail du sol progressif et patient.

De nombreuses parcelles ne seront pas labourées, ce qui peut rendre le désherbage du maïs plus compliqué par la présence de camomilles, notamment.

On ne saurait pas assez insister sur le besoin de désherber le maïs suffisamment tôt afin de préserver le potentiel de rendement optimal. Les adventices les plus problématiques, parce que capables de se développer plus vite que la culture en conditions fraîches, sont les renouées des oiseaux, senés ou ravenelles, et bien entendu, la camomille issue de semence et encore plus si elle est repiquée. 

Ajouter Peak® aux systèmes classiques de désherbage, vous garantit toujours un excellent résultat jusqu’à la récolte. 

Un autre cas de figure peut être l’apparition tardive de mauvaises herbes spécifiques (liserons de haies, rumex, laiterons, repousses de chicorées, …) et des corrections avec maïs avec Peak + Trend sont possibles jusqu’au stade 9 feuilles du maïs. Les chardons et repousses de pommes de terre ne seront, cependant, pas maîtrisés. 

Gardons en mémoire de se limiter à la dose de 20 gr de Peak au total, et à veiller aux cultures suivantes.

Pour en apprendre encore plus sur Peak : https://www.syngenta.be/fr/peak 

Pour en apprendre encore plus sur le désherbage : https://www.syngenta.be/fr/votre-culture/culture-arable/mais/desherbage