You are here

Vers des solutions plus vertes

Général
06.12.2021

A l’heure où la demande de la société et du politique d’une production alimentaire plus respectueuse de l’environnement augmente, la pression sur les produits de protection des culture conventionnels se durcit : Interdictions, restrictions sévères, contrôles rigoureux…

Malgré leurs rôles indispensables pour une production d’aliments en suffisance et de qualité, les solutions offertes aux producteurs diminuent rapidement, avec des conséquences irrémédiables : arrêt de certaines filières, développement de résistances aux solutions restantes, diminution de la qualité des productions…

Cependant, cette situation force également le monde scientifique et industriel à développer de nouvelles solutions. Syngenta se focalise dorénavant sur le développement de solutions plus vertes, alliant la biologie, la chimie et les nouvelles technologies.

Qu’est-ce qu’un produit biologique ?

La réponse n’est pas si simple. Les produits biologiques peuvent être classés de différentes manières. Par exemple, un classement basé sur leur composition est possible (Acides aminés, chitine, micro-organismes…). Cependant, cette classification est technique et difficile. De plus, certains produits sont un mélange de différentes molécules.

Un classement basé sur l’objectif des produits est plus simple : protéger la plante (biocontrôle) ou renforcer la plante (biostimulant).

       Biocontrôle 

Biostimulants

Produits à base de molécules d’origine naturelle pour la gestion des stress biotiques grâce au contrôle des maladies fongiques et bactériennes, des ravageurs, des nématodes et des adventices.

Toute substance appliquée aux plantes, aux graines ou à l'environnement racinaire dont le but est de stimuler les processus naturels grâce à une meilleure efficacité d’absorption des nutriments, tolérance au stress abiotique ou qualité des cultures.

 

Focus sur les biostimulants :

Les biostimulants sont donc des produits contenant des molécules naturelles et n'ont aucun effet direct sur les maladies/ravageurs. Ils ne passent pas par une procédure d'autorisation et peuvent être commercialisés sans homologation. Cela changera dans les prochaines années. Ces agents rendent la culture plus résistante, de sorte que les plantes sont moins susceptibles d'être affectées les stress abiotiques.

Ci-dessous, les principaux stress abiotiques et types de biostimulants. 

 

 

Malgré une année 2021 humide, le stress dû à la chaleur et la sécheresse reste néanmoins un problème croissant et deviendra sans doute une préoccupation majeure à l’avenir.  Les plantes s'adaptent constamment aux stress environnementaux. Cependant, lorsque le stress est extrême ou prolongé, les mécanismes de tolérance au stress ne peuvent plus naturellement faire face à ces conditions extrêmes. Cela peut entraîner des dommages importants.

Restez connectés, nous vous en dirons plus prochainement.