You are here

Maladies des betteraves : A surveiller !

Betteraves sucrières
06.08.2021

Cette année, caractérisée par un feuillage abondant, des précipitations abondantes et une humidité du sol importante, est favorable au développement plus précoce des maladies foliaires :

  • La cercosporiose est favorisée par du temps assez chaud (25-30°C), de la pluie/humidité et une hygrométrie élevée.
  • La ramulariose est favorisée par l’humidité et la fraicheur (optimum de 17 °C)
  • La rouille se développe idéalement lors de périodes humides et par températures comprises entre 15 et 22 °C.
  • L’oïdium quant à lui préfère du temps sec, des nuits fraîches avec de la rosée et des températures de 20-25°C en journée.
     

D’ailleurs, le dernier avis de l’IRBAB confirme le développement des maladies en betteraves, et plus particulièrement la cercosporiose. Le seuil de traitement est atteint dans 50% des parcelles. La rouille est également présente dans de nombreuses parcelles, à un degré moins important. L’oïdium est pratiquement absent pour l’instant.

 

Il est important d’intervenir à temps, de manière préventive. D’ailleurs, les seuils de traitement sont relativement bas :

  • Cercosporiose et la ramulariose : dès que 5 feuilles sur 100 (= 1 sur 20) présentent une première tâche. 
  • Pour la rouille et l’oïdium : dès que 15 feuilles sur 100 (= 3 sur 20) montrent les premiers symptômes.
     

Syngenta propose une solution performante qui se distingue par une très longue durée de protection : Quadris Gold / Bicanta / Angle. Appliquée à 1L/ha, il s’agit d’une combinaison de 2 substances actives de familles différentes : difenoconazole (stoppant) + azoxystrobine (rémanence). Cette solution est efficace et agréé l’ensemble des maladies foliaires (cercosporiose, ramulariose, oïdium et rouille) en betteraves sucrières et fourragères.