You are here

Syngenta et The Nature Conservancy lancent l’initiative Innovation for Nature

Général
02.05.2019
TNC innovatie natuur samenwerken

Syngenta et The Nature Conservancy (TNC) ont annoncé aujourd’hui leur projet de collaboration, baptisé Innovation for Nature, qui vise à promouvoir la préservation des sols, l’efficacité des ressources et la protection des habitats dans de grandes régions agricoles mondiales. Cette coopération consiste à mettre en commun les capacités de recherche-développement de Syngenta et l’expertise scientifique de TNC en matière de préservation, afin de développer des pratiques d’agriculture durable.

Syngenta et TNC collaborent depuis plus de dix ans sur différents projets d’agriculture durable. Cette collaboration vise à démontrer qu’une société peut revoir sa stratégie opérationnelle afin d’intégrer à son processus décisionnel des pratiques scientifiques favorisant le développement durable et de coopérer différemment avec les exploitants agricoles. Les organisations envisagent d’investir sur des sujets comme les nouvelles solutions agricoles de précision, le couvert végétal, la lutte intégrée, les solutions biologiques, la télédétection et la téléanalyse, les variétés de semences améliorées et d’autres innovations. En alliant leurs forces, TNC et Syngenta ont l’intention de rechercher et de tester des solutions et des techniques innovantes, utiles aux exploitants agricoles et à l'environnement, et susceptibles d’être mises en oeuvre plus rapidement et à plus grande échelle que si elles s’y attelaient seules.

« Nous nous réjouissons de poursuivre notre collaboration avec The Nature Conservancy. Nous estimons beaucoup sa grande expertise en matière de préservation, et son approche concertée et pragmatique permettant aux agriculteurs d’intégrer des méthodes de culture plus durables, » affirme Erik Fyrwald, Chief Executive Officer de Syngenta. « Nous souhaitons, par cette collaboration, intégrer à nos projets d’innovations plus de critères favorables à l’environnement et faire évoluer les pratiques agronomiques afin d’améliorer la préservation des sols, l'efficacité des ressources et la résilience face aux facteurs climatiques. »
La collaboration qui s’étalera sur plusieurs années vise à obtenir une meilleure préservation de l’environnement grâce au réseau commercial de Syngenta et à ses capacités de recherche-développement, ainsi qu'à ses partenariats noués avec des organisations, exploitations agricoles et collectivités internationales. Le cas échéant, des experts indépendants seront sollicités pour évaluer cette collaboration et déterminer si elle produit des avantages mesurables pour la nature. La Fondation Syngenta pour une agriculture durable, ayant pour objectif d’aider les petits producteurs en améliorant leur productivité et en favorisant leur accès aux marchés, prendra part à cette collaboration.

« Cultiver et produire des aliments de manière durable est essentiel pour faire face au changement climatique et aux autres défis mondiaux. » affirme Mark Tercek, Chief Executive Officer de TNC. « Pour protéger la nature, et nous-mêmes puisque nous dépendons tous de la nature, notre système alimentaire doit être plus exigeant pour prévenir la déforestation, protéger la biodiversité et améliorer la santé des sols. Notre collaboration avec Syngenta est un pas dans la bonne direction, qui illustre comment deux organisations ayant des missions et des objectifs différents peuvent travailler ensemble et aborder l’innovation de manière innovante. »

De plus, Syngenta et TNC collaborent déjà pour améliorer l’efficacité des ressources, l’état des sols et la préservation des habitats dans les grandes régions agricoles suivantes :

  • Argentine : dans la région du Chaco, les travaux porteront principalement sur le maintien de la biodiversité et la résilience des écosystèmes. Le projet a pour but de restaurer et préserver l’habitat forestier, qui contribue à la régulation des cycles de nutriments et des nuisibles, sert de brise-vent contre l’érosion des sols, retient le carbone et améliore la qualité de l'eau douce. Par cette collaboration, Syngenta et TNC élaboreront des lignes directrices proposant des pratiques pouvant servir de modèles et un ensemble d’outils à l’intention des producteurs.
  • Brésil : la collaboration va permettre de mener des recherches sur les avantages que présente un habitat protégé et reboisé en matière d’agronomie et de préservation, afin de comprendre et faire connaître les bénéfices économiques liés aux pratiques agricoles exemplaires, l'objectif étant d’améliorer la productivité des pâturages dégradés.
  • Chine : en collaboration avec des acteurs du monde de l'entreprise et de l’enseignement, le projet portera sur la santé et la productivité des sols dans les régions arides où l’on cultive la pomme de terre. Les organisations évaluent et mesurent actuellement les conséquences sur l’environnement et le tissu industriel de la culture ininterrompue de la pomme de terre, et ils étudient un modèle durable de rotation des cultures pour la région fondé sur une base scientifique.
  • Kenya : dans le comté de Muranga, région densément peuplée proche de Nairobi, l’équipe travaille de concert avec les agriculteurs à la mise en oeuvre de pratiques visant à retenir et stocker l’eau de pluie pour l’irrigation hors-saison, afin de créer des conditions de croissance des revenus agricoles. Le projet permet également de réduire l’érosion pour favoriser la fertilité des sols, les rendements et la qualité de l'eau. Le projet prévoit des analyses des sols et des formations en agronomie sur les pratiques de lutte intégrée pour aider les agriculteurs à optimiser les avantages de l’irrigation hors-saison.
  • États-Unis : au sein du réseau de distributeurs de produits agricoles de Syngenta, la collaboration engagée vise à encourager et à favoriser l’adoption de pratiques de préservation, telles que la gestion des nutriments, la gestion des bordures de champs et la préservation des habitats, l’accent initial étant mis sur la baie de Saginaw et le bassin hydrographique occidental du lac Erié.

Au début du mois, Syngenta a annoncé sa volonté d’accélérer le rythme de ses innovations afin de répondre aux enjeux croissants auxquels sont confrontés les exploitants agricoles à l’échelle mondiale : changement climatique, érosion des sols, recul de la biodiversité, ainsi que l’évolution de la perception des consommateurs à l’égard des technologies. Les domaines d'intervention annoncés comprennent : l'innovation guidée par la société et la nature, la recherche pour réduire le plus possible les résidus dans les cultures et l'environnement, et l'investissement dans les domaines les plus importants pour les agriculteurs et la nature. Ces travaux, ainsi que la collaboration avec TNC, s'appuieront sur le plan de Syngenta intitulé The Good Growth Plan, qui comporte six engagements à atteindre à l’horizon 2020 dans des domaines prioritaires pour l’avenir de l’agriculture et des écosystèmes de la planète.

Communiqué de presse Francais ou Anglais: