Les leaders de l’agrofourniture unissent leurs forces pour proposer aux agriculteurs européens un système de transfert clos des produits phytopharmaceutiques | Syngenta Belgie

You are here

Les leaders de l’agrofourniture unissent leurs forces pour proposer aux agriculteurs européens un système de transfert clos des produits phytopharmaceutiques

Général
10.10.2019
Easy Connect

Partner logo's

Limburgerhof, Allemagne, le 10 octobre 2019 - ADAMA, BASF, Corteva Agriscience, Nufarm et Syngenta unissent leurs forces dans le but d'améliorer encore davantage l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en formulation liquide en Europe, grâce à la promotion d’un système de transfert clos (Closed Transfer System - CTS) pour le chargement des pulvérisateurs. Chacune des sociétés partenaires teste actuellement le système CTS easyconnect dans certains pays d’Europe pour garantir le plus haut niveau de protection des agriculteurs et de l'environnement.

Le système easyconnect s’appuie sur la complémentarité de deux innovations : un bouchon spécifique (prémonté sur les bidons) et un système de transfert, le tout formant le système « CTS ». D'ici 2021/2022, une large gamme d’emballages phytopharmaceutiques (norme industrielle IS 63) devrait être équipée de ce bouchon spécifique et normalisé et être proposée aux agriculteurs du Danemark, d'Allemagne, de France, des Pays-Bas et du Royaume-Uni dans un premier temps, puis à d'autres pays.

« Un système CTS tel qu'easyconnect permet de transférer directement les produits phytopharmaceutiques liquides de leur contenant d'origine à la cuve du pulvérisateur. Cela diminue de manière très significative l'exposition des agriculteurs opérateurs aux produits phytopharmaceutiques lors de la phase du remplissage, ainsi que les risques environnementaux associés aux éclaboussures ou déversements accidentels » explique Livio Tedeschi, Senior Vice President - Agricultural Solutions EMEA/CIS de BASF SE.

« L'introduction d'un système CTS sur une large gamme de produits apportera de réels avantages sur le plan environnemental, en réduisant significativement le risque de déversements accidentels lors de la manipulation des produits. Le système de rinçage intégré présente par ailleurs d'autres avantages, en facilitant le nettoyage et le rinçage des emballages phytosanitaires », explique Xavier Leprince, Responsable Business Sustainability EAME chez Syngenta.

 « A l'heure actuelle, les agriculteurs cherchent à optimiser l’efficacité des opérations réalisées sur leur exploitation. Les jours propices à la pulvérisation, les agriculteurs souhaitent pouvoir maximiser le temps passé sur le terrain en réduisant le temps de manipulation des bidons et du chargement du pulvérisateur sans  pour autant compromettre la sécurité. Les systèmes CTS, et en particulier easyconnect, permettent d'y parvenir. Nous sommes convaincus que les agriculteurs en verront l’intérêt », a déclaré Louise Brinkworth, Product Stewardship Manager Northern Europe chez Corteva Agriscience.

Bertrand Lombard, Vice-Président d'ADAMA pour l'Europe du Sud, ajoute : « C'est un avantage non négligeable pour l'agriculteur que le système CTS soit simple à utiliser ; la technologie easyconnect réduit la phase de manipulation des bidons et minimise ainsi l’exposition aux produits. »

« Nous espérons que les agriculteurs vont adopter le système CTS easyconnect. C'est pourquoi cinq des plus grands acteurs du secteur franchissent aujourd'hui un cap supplémentaire pour préparer son lancement de manière indépendante et pour améliorer encore davantage la manière dont les produits phytosanitaires sont manipulés », a déclaré Karina von Detten, Responsable Solutions EuMEA chez Nufarm.

Développé par BASF en collaboration avec des équipementiers tiers, le système easyconnect a été largement testé par les agriculteurs depuis 2015, dans certains pays européens. En fonction des retours d’expérience des agriculteurs, le système a été sans cesse amélioré, à la fois en termes de facilité de manipulation et de vitesse de vidange, ce qui rend le remplissage plus rapide qu'avec une introduction via le bac d’incorporation aujourd’hui fréquemment utilisé.

Pour plus d'informations, les autres acteurs du secteur de l’agrochimie, les équipementiers (ex. fabricants d’appareils de pulvérisation…) ou toute autre partie intéressée à participer au lancement d'easyconnect dans les pays indiqués ci-dessus sont invités à contacter l'une des cinq sociétés impliquées dans le projet.