Le nouveau Good Growth Plan est lancé | Syngenta Belgie

You are here

Le nouveau Good Growth Plan est lancé

Général
30.06.2020

Selon une enquête mondiale menée auprès d’un très large échantillon d’agriculteurs aux États-Unis, en France, en Chine, au Brésil, en Inde et dans plusieurs pays d’Afrique pour Syngenta Group, 72 % des producteurs sont inquiets de l’impact que le changement climatique aura sur les rendements des cultures, la santé animale et leur capacité à travailler dans les cinq années à venir.

Partout, les agriculteurs ont également dû composer avec des bouleversements sans précédent causés par la pandémie de Covid-19. Dans une autre enquête réalisée auprès d'agriculteurs européens, 46 % d’entre eux affirment que leur activité a été impactée de façon significative par la pandémie de coronavirus. Cependant, ils sont 53 % à considérer que le changement climatique reste leur priorité immédiate, et 63 % à estimer que ce dernier aura un impact plus important sur leur activité que le Covid-19 au cours des cinq prochaines années.

Syngenta Group donne aujourd’hui le coup d’envoi de son nouveau Good Growth Plan, qui place le changement climatique et la perte de biodiversité au cœur de la reprise agricole après les effets économiques et sociaux des restrictions mises en place pour endiguer le Covid-19.

Le nouveau Good Growth Plan prévoit de nouveaux engagements ambitieux pour réduire l’empreinte carbone du secteur agricole et aider les producteurs à faire face aux événements météorologiques extrêmes causés par le changement climatique.

Comme l’explique Erik Fyrwald, Chief Executive Officer de Syngenta Group : « Depuis le lancement du Good Growth Plan, ses principes et ses priorités ont été profondément intégrés aux méthodes de travail de Syngenta. Ce plan n’était, naturellement, qu’un début.

La pandémie de coronavirus a révélé la fragilité de l’écosystème agricole. Tout comme une pandémie, le changement climatique est une menace inéluctable que nous devons affronter avant qu’il ne soit trop tard. Alors que l’économie et l’agriculture commencent à se reconstruire avec l’assouplissement graduel des restrictions mises en place en lien avec le Covid-19, nous devons soutenir, pour les agriculteurs, une reprise qui donne la priorité à la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité ».

L’enquête, réalisée par Ipsos MORI pour Syngenta Group, indique que plus de quatre agriculteurs sur cinq déclarent que le changement climatique a déjà eu un certain impact sur leur capacité à produire des aliments et que la plupart (59 %) estiment que la réduction des émissions de gaz à effet de serre rendrait leur exploitation plus stable financièrement ou plus compétitive.

Syngenta révèle aujourd’hui avoir atteint ou dépassé tous les objectifs du Good Growth Plan initial, qui avait été lancé en 2013. L’entreprise a notamment restauré 14 millions d’hectares de terres agricoles sur le point de se dégrader et renforcé la biodiversité sur plus de 8 millions d’hectares de terres agricoles.

Dans le cadre du nouveau Good Growth Plan, Syngenta s’engage à investir 2 milliards de dollars dans l’agriculture durable d’ici 2025 et à mettre sur le marché deux avancées technologiques majeures chaque année. Les engagements spécifiques du nouveau plan se répartissent sur quatre axes :

•     Accélérer l’innovation pour les agriculteurs et la nature

•     Promouvoir une agriculture neutre en carbone

•     Aider les agriculteurs à travailler dans de bonnes conditions de sécurité et de santé

•     Nouer des partenariats pour maximiser l’impact

Il inclut la réduction de 50 % de l’intensité en carbone de ses activités à l’horizon 2030, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. L’engagement de Syngenta a été validé et approuvé par l'initiative Science Based Targets (iSBT). Syngenta Group vient également de signer l’engagement de l'iSBT visant à empêcher une hausse des températures de plus de 1,5 degré à l’échelle mondiale.

Alexandra Brand, Chief Sustainability Officer de Syngenta précise : « Lorsque nous discutons avec les agriculteurs, nous comprenons qu’ils sont les premiers touchés par le changement climatique et la perte de biodiversité. Désormais, les restrictions mises en place en raison du Covid pourraient également avoir des effets à long terme sur le secteur agroalimentaire.

Voilà pourquoi les niveaux significatifs d’investissement et d’innovation inscrits dans le Good Growth Plan sont nécessaires, si nous voulons lutter contre le changement climatique et fournir un système alimentaire qui œuvre en harmonie avec la nature. »

Ainsi, l’annonce du nouveau partenariat conclu avec le réseau Solidaridad démontre la pertinence de l’engagement de Syngenta Group. Son but est de mettre en œuvre des solutions durables à grande échelle pour donner aux communautés agricoles les moyens d’atteindre la sécurité alimentaire dans un certain nombre de régions en développement. L’un de ces projets est axé sur le café en Colombie et vise à aider les petits producteurs à accroître leurs revenus de 25 % en luttant contre le scolyte du caféier. 

Heske Verburg, Managing Director de Solidaridad Europe, déclare : « Nous pensons que la production agricole durable devrait être la norme. Notre partenariat avec Syngenta vise à aider les agriculteurs des pays en développement à améliorer leurs conditions de vie, tout en assurant une production respectueuse des équilibres naturels. Les produits de Syngenta font partie du quotidien de beaucoup d’agriculteurs dans le monde, et notre partenariat apportera des éclairages importants sur les moyens à mettre en œuvre pour atteindre une production durable à grande échelle ».

Ce partenariat s'ajoute à un partenariat déjà établi avec The Nature Conservancy, annoncé en octobre 2019 et portant sur le projet Reverte au Brésil, dont l’objectif est de régénérer 1 million d’hectares de terres agricoles dégradées au cours des cinq prochaines années.

Jennifer Morris, Chief Executive Officer de The Nature Conservancy, explique : « Le changement climatique et la perte de biodiversité, associés à une demande croissante de denrées alimentaires, exercent une pression toujours plus forte sur la planète, érodent la productivité et la résilience des fermes, des élevages et des piscicultures partout dans le monde. Les effets du Covid-19 rendent encore plus urgente la nécessité de répondre à ces difficultés. Inverser ces phénomènes perturbateurs va exiger une collaboration entre différents secteurs, afin d’apporter des solutions évolutives aptes à assurer un avenir florissant pour les êtres humains et pour la nature. TNC connaît bien le rôle des producteurs qui, partout dans le monde, créent des solutions et nous sommes ravis de collaborer avec Syngenta Group dans cette quête ambitieuse d’un système alimentaire travaillant en partenariat avec la nature ».