Risque élevé de jaunisse nanisante | Syngenta Belgie

You are here

Risque élevé de jaunisse nanisante

Escourgeon
21.09.2016

Cette année encore, nous devons être vigilants vis-à-vis des pucerons. Le problème de pucerons et de jaunisse nanisante de l'hiver dernier sont encore frais dans nos mémoires.

Les premières obervations montrent  une forte présence de pucerons virulifères. La pression est même supérieure à l’an dernier alors que la proportion de pucerons virulifères dépasse les 15%.

Dès la levée des escourgeons, il faudra dès lors surveiller la présence de pucerons en champs et intervenir avec un traitement insecticide dès que les seuils de traitement seront atteints.

Afin de diminuer le risque, nous conseillons de ne pas semer trop tôt afin d’éviter d’exposer les jeunes semis aux journées de vols les plus intenses.

L’utilisation d’une désinfection de semences avec insecticide (Argento) assure une protection  de la plantule de 6 semaines maximum.  Si les conditions climatiques clémentes (température élevée et peu de pluie) devaient perdurées, il pourrait être nécessaire de passer avec un insecticide également sur ces champs.

Il existe des variétés d’escourgeon tolérantes aux pucerons. Ces variétés ne développent pas les symptômes de la maladie mais sont bien piquées par les pucerons et porteuses du virus. Elles peuvent dès lors constituer un foyer d’infection pour les parcelles de blés qui seront emblavées par la suite. Ces parcelles doivent être considérées  comme une source continue d’infection au même titre qu’une parcelle de maïs et que les repousses de céréales présentes dans les champs déchaumés et/ou semés avec des CIPAN.

Cliquez ici  pour les caractéristiques de Karate Zeon