You are here

Fractionnement de la fertilisation azotée de l’Orge Hybride HYVIDO

Escourgeon
04.03.2022
Un pilotage des apports azotés permet d’optimiser le rendement et le qualité supérieure HYVIDO orge hybride

Un pilotage des apports azotés permet d’optimiser leur rendement et leur qualité. Fertilisation HYVIDO = Fractionner !

HYVIDO : 1er apport, limiter les apports au stade « tallage »

Le premier apport est à positionner au stade tallage et devra couvrir 10 à 15 % des besoins, sans dépasser 40 uN/ha. L’objectif est d’accompagner la reprise de végétation, en gardant à l’esprit que les variétés HYVIDO® bénéficient d’un développement racinaire plus important. Si de forts reliquats sont mesurés, l’impasse sur cet apport est envisageable. Réduire le premier passage d’azote permet également de réduire significativement la pression des maladies de début de cycle.

Le 2ème apport est essentiel pour optimiser le remplissage 

Cet apport, réalisé au stade épi 1 cm, correspondra à la formule : dose 2ème apport = dose totale – dose 1er apport – dose 3e apport. C’est le passage le plus important. Vu le fort développement de la plante à ce stade, 70 à 75 % des besoins doivent être couverts. La forme d’engrais à privilégier est la forme ammonitrate. En cas d’usage de solution azotée, positionner cet apport dès le stade « début décollement de l’épi ».

Le 3ème apport à partir de 2 nœuds : réserver 10 à 15 %  du total.

Le dernier apport d’azote est à positionner à partir du stade « 2 nœuds ». Il améliorera le remplissage du grain et la teneur en protéines. Il pourra se faire jusqu’au stade « apparition de la dernière feuille » en climat océanique sous forme ammonitrate. Avec des formes liquides, cet apport se fera au stade « 2 nœuds ».

Fractionnement de la fertilisation azotée de l’Orge Hybride HYVIDO