You are here

Syngenta souhaite développer une vision commune de l’agriculture durable

Algemeen
03.09.2018
Syngenta
  • La société va collaborer avec les parties prenantes pour élaborer une vision commune du futur de l’agriculture durable 
  • Le rôle important que peuvent jouer les technologies et techniques agricoles modernes sera examiné
  • Des sessions d’écoute seront organisées dans le monde entier pour informer, construire un consensus et identifier les sujets d’importance

 

Bâle (Suisse), le 30 août 2018 – Aujourd’hui, Syngenta a annoncé qu’au cours des trois prochains mois, des consultations et un dialogue avec les parties prenantes du monde entier seront entamés, afin de développer une vision commune du futur de l’agriculture durable. A travers l’écoute et le dialogue, Syngenta cherche à mieux comprendre le rôle qu’elle peut jouer et les engagements qui doivent être pris par toutes les parties pour contribuer à la concrétisation d’une vision commune.

Alexandra Brand, Chief Sustainability Officer, Syngenta, a déclaré : « Nous voulons travailler avec les parties prenantes pour développer des exploitations agricoles viables, productives et résilientes, utilisant des technologies agricoles modernes, afin de nourrir la population mondiale en toute sécurité, tout en protégeant la planète.

Nous voulons continuer à proposer aux agriculteurs et aux communautés rurales des solutions qui les aident à prospérer et à apporter des aliments sains et nourrissants. L’agriculture utilise actuellement 70% de l’eau douce mondiale  et représente une source majeure d’émissions de gaz à effet de serre . Nos produits et solutions contribuent à relever ces défis et à améliorer les résultats pour l’environnement, particulièrement en ce qui concerne la santé des sols et la biodiversité ».

Enonçant les raisons pour lesquelles Syngenta entreprend cette action maintenant, Mme Brand a expliqué : « Il est temps d’avoir une conversation plus directe et plus participative pour rétablir la confiance entre la société et la science. En tant qu’entreprise, nous devons adapter notre rôle à ceux des autres et travailler de manière à renforcer la confiance de la société dans les secteurs de l’agriculture et de l’innovation agricole. Nous voulons être certains d’être en mesure de répondre de manière appropriée aux attentes de l’ensemble de nos parties prenantes, afin de pouvoir progresser de façon constructive et conjointe. La construction d’un consensus quant à la manière dont les différents systèmes agricoles peuvent contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies servira de base pour les séances d’écoute. »

Et de poursuivre : « Une fois ces séances terminées, vers la fin novembre 2018, nous serons en mesure de déterminer où nous comptons concentrer nos propres efforts. Les résultats des consultations seront le fondement de nouveaux engagements visant à concrétiser une vision commune pour l’avenir. Nous déterminerons comment accélérer le développement de produits et technologies capables de continuer de répondre aux besoins des petits et grands exploitants, et à ceux de la société. Nous tiendrons également compte de nos résultats dans la prochaine version de notre Plan de Croissance Responsable (The Good Growth Plan) après 2020. Au début de l’année prochaine, nous devrions être en mesure d’annoncer comment nous comptons procéder. »

Mme Brand a indiqué que les séances d’écoute prendront différentes formes, notamment des tables rondes et des conversations en tête-à-tête. « Partout dans le monde, nous contacterons directement différents groupes et personnes représentatifs de ceux qui sont concernés par l’agriculture durable de demain. »

Voir la vidéo du CEO Erik Fyrwald sur l’importance d’équilibrer production alimentaire et respect de la planète.