Hyvido phytotechnie

HYVIDO, une phytotechnie à part

HYVIDO, non seulement des variétés, mais aussi une phytotechnie...

Pour valoriser au mieux le potentiel génétiques des orges hybrides, il faut adapter les méthodes culturales. Retrouvez ci-dessous en cliquant sur les liens toutes les informations pour optimiser la culture d'HYVIDO :

 

Date de semis

Du 15 september jusqu'au 10-15 octobre. Tout à fait approprié à un semis dans les premiers jours d'octobre.

 

Densité de semis

En moyenne 500.000 grains par hectare (180-230 grains/m²) : densité réduite d'environ 25 % par rapport à un escourgeon classique, en fonction du sol et des conditions climatiques. Nous conseillons une densiuté de semis de 180 grains/m².

Orges hybrides HYVIDO : semer moins dense
La densité de semis des orges hybrides peut être significativement diminuée par rapport à une orge conventionnelle, du fait de leur potentiel génétique intrinsèque. Pour réussir le semis d’une orge hybride, une recommandation s’impose : diminuer la densité de 25% par rapport à un escourgeon conventionnel.

HYVIDO, les clés du succès
Pour un semis réussi, d’autres facteurs doivent bien entendu être pris en compte, comme une bonne protection des semences contre les maladies et/ou ravageurs et la préparation d’un lit de semence de haute qualité. Dans la mesure du possible, il faut semer en vérifiant qu’il n’est pas prévu de fortes précipitations peu après le semis afin de limiter la battance. Enfin, le contact terre-graine devra être assuré en enterrant la semence de 1 à 2 cm.

 

Fumure

Trois fractions d'apport azoté dont les deux premiers couvrent 70 % des besoins avant le premier noeud.

Gestion de la fertilisation
La vigueur de l’orge hybride se traduit aussi par un enracinement plus développé et une faculté de tallage supérieure. Les variétés HYVIDO tirent un meilleur profit du sol par rapport à leurs homologues issus de lignées.

Orges hybrides HYVIDO, répartir les apports azotés
Durant la saison, on veillera à apporter environ 70 % de la fumure sur les deux premières fractions. Etant donné la vigueur de l’orge hybride, son enracinement plus développé et sa faculté de tallage, il est inutile de vouloir « forcer » la fumure lors de premier passage : une fumure modérée est suffisante dans la majorité des situations. Le deuxième apport, atteint en cumul 70 % de la fumure totale et est réalisé à épi 1 cm et vise à assurer une « fertilité épi » maximale. Le solde de la fumure étant réservé à la dernière fraction, il devra atteindre la dose de 50 u N/ha pour assurer un bon remplissage.

Orges hybrides HYVIDO, une meilleure valorisation de l’azote
Le fort pouvoir racinaire des variétés HYVIDO leur permet de tirer un meilleur profit du sol par rapport à leurs homologues issus de lignées. A précocité et date de semis équivalentes, leur système racinaire est plus développé. Ils profitent donc mieux des reliquats azotés du sol.

 

Régulation de croissance

Régulation de croissance
La force hybride se traduit par une plante vigoureuse, produisant une paille de qualité.

Orges hybrides HYVIDO, limiter l’élongation des entre-noeuds
La verse constitue un risque de baisse de rendement et peut singulièrement compliquer la récolte. Liée à une série de facteurs (climat, variété, fertilisation, densité), ce risque peut être réduit en limitant l’élongation des entre-nœuds, par l’action des régulateurs de croissance tout en préservant le rendement paille d’HYVIDO. Deux applications sont à prévoir : la première sera réalisée au stade du premier nœud (Moddus 0.5 l/ha) suivie d'une deuxième application d’un produit à base d’ethephon.

 

Traitement fongicide

Protection fongicide
Pour mettre tout le potentiel génétique d'HYVIDO à profit, une bonne protection fongicide et verse est requise. Les orges hybrides présentent un bon comportement face aux maladies. Néanmoins, en cas de forte pression, une stratégie en 2 passages assurera une photosynthèse maximale et optimisera le potentiel génétique.

Orges hybrides HYVIDO, contrôle des maladies de l’escourgeon
Afin de protéger au mieux les différentes variétés HYVIDO, on pourra opter pour un programme d’intervention adapté, visant à lutter contre les maladies de l’orge de type oïdium, rhynchosporiose ou helminthosporiose. La première intervention se décide éventuellement au premier nœud, la deuxième sera quant à elle réalisée lorsque la dernière feuille est étalée stade 1-2 nœuds. L’utilisation d’un fongicide assurera une protection complète et de longue durée contre les maladies. Syngenta propose différents produits comme Bontima, Cebara ou Stereo.